Blog

Ces lettres d’amour d’une religieuse portugaise pour un officier français ont été publiées en 1669 de manière anonyme.Fiction ou réalité ? Elles ont intrigué de très nombreux écrivains, Madame de Sévigné, Rousseau, Stendhal, Rilke….Depuis les années 1960, l’Université française les a attribuées au poète et diplomate Guilleragues, mais pour certains le doute demeure… Passant de l’amour à la haine, du sacrifice à la vengeance, ces lettres adressées à un amant infidèle sont de véritables Fragments d’un discours amoureux, et, pour reprendre les mots de Roland Barthe, autant de « figures » au sens gymnastique ou chorégraphique du terme.« L’amoureux en proie à ses figures se démène dans un sport un peu fou, il se dépense comme l’athlète ; il phrase comme l’orateur ; il est saisi, sidéré dans un rôle, comme une statue. La figure, c’est l’amoureux au travail »Et ce sont ces figures-là et dans la langue française du 17ième que la mise en scène de Jean-Pascal Pracht donne à voir :…

Lire la suite

2/2