LIEU DE SPECTACLES

Prochainement : Théâtre
12,13, 14 décembre 2019>20:30 dimanche 15>16:00
Plein Tarif 12€//Réduit étudiants et demandeurs d’emploi 6€

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ARCHIVES

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

la Cie Tiberghien présente :
Restitution de l’atelier
Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes.

Samedi 30 Novembre >20:30 // Dimanche 1 décembre > 16:00

Musée haut, musée bas comme un songe toboggan. Glissade d’une salle à l’autre. Vite, en courbe, en arrière, sur le côté, dans le mille et puis doucement en l’ air comme une pensée du matin. Cocasse le temps se casse. Visites zigzag. Parcours guidé sans perspective. Et les musées sont amusants.
Jean-Michel Ribes a écrit et réalisé pour la télévision « Palace » et « Merci Bernard ».
Également metteur en scène, il est l’auteur d’une quinzaine de pièces et dirige depuis 2002 le Théâtre du Rond-point à Paris. 
Entrée libre
Réservations au 09 54 05 50 54 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

« Chroniques de l’homme d’avant »
de Philippe Lançon,
Edition Les échappés

// Lecture de Jean-Stéphane Souchaud
du Collectif Revlux //
jeudi 28 novembre < 20:30

 

 

« C’est une feuille de température que vous allez lire, la mienne…Le chroniqueur n’est ni enquêteur, ni reporter, ni éditorialiste. L’actualité, même s’il la prend au sérieux, n’est qu’un prétexte. Sa fonction est baroque: intime et masquée, pleine de plis et nouée à cette figure essentielle à l’acte d’écrire, la digression. La chronique est la mise en avant du pas de côté. »
Philippe Lançon, journaliste à Libération et écrivain,  écrit des chroniques dans Charlie Hebdo depuis 16 ans. A travers ces instantanés, c’est l’image d’une société qui se dessine, sur laquelle l’écrivain porte un regard tendre et amusé, indigné parfois, moralisateur jamais.
Ce recueil réunit des textes parus dans le journal entre 2004 et 2015, avant l’attentat de Charlie… Ce sont donc les « Chroniques de l’homme d’avant ».
Réservations au 09 54 05 50 54 //
tarif 5€ // pot convivial
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

 

Réservations au 09 54 05 50 54
// Tarif 12€ // réduit 6€  étudiants et demandeurs d’emploi

 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

//10 novembre <16:00
« La ballade de Leïla Khane »
d’Alfred Alexandre
 

Esquisse théâtrale par le Collectif Revlux
Anne Charneau, Fabien Mairey, Olivier Galinou, Jean-Stéphane Souchaud
Encadrement artistique de Michel Richard co-fondateur  « Les Soirées d’été en Luberon »

                                       La ballade de Leïla Khane est un grand poème ou peut-être un étrange bateau. Leïla nomme l’absence. Cette légende fait de l’amour une île qui évite aux amants la mort et la folie. C’est encore Leïla qui dit l’exil, les ports, les déserts, les océans et les villes.

Une esquisse :

Le peintre, d’un geste qu’il ne peut arrêter, fait jaillir une esquisse.

                                         L’acteur, lui, prend le texte, décide, et le fait surgir à l’oreille et aux yeux du public en s’appuyant sur tous les éléments qui l’entourent, les mots, les échanges, les indications qu’il a reçues. Et   rien qu’à sa «manière», les lieux lui diront si son geste est juste. Le «là» que choisit un acteur est comme le chevalet du peintre.

                                      L’esquisse théâtrale comme une urgence, une autre recherche de l’instant de justesse.

                                         « Alfred Alexandre, déjà romancier et essayiste, subjugue dans son premier ouvrage     poétique par la beauté des images qu’il construit et l’envoûtante mélancolie qu’il s’en dégage. »

Zoé Courtois – Le Monde – vendredi 21 juin 2019
Littératures Critiques« La ballade de Leïla Khane» d’Alfred Alexandre

Réservations au 09 54 05 50 54 // Tarif unique 5€

//////////////////////////////////////////////////////////////// La grande Beune //de Pierre Michon

Lecture de Christian Loustau
jeudi 7 novembre < 20:30

Quand il arrive à Castelnau, un village au fin fond de la Dordogne, tout près de Lascaux, le narrateur a vingt ans. C’est son premier poste. Derrière le rideau gris des pluies de septembre,entre deux dictées, le jeune instituteur s’abandonne aux rêves les plus violents – archaïques ,secrets et troubles comme les flots que roule, en contrebas des maisons, la Grande Beune.

Réservations au 09 54 05 50 54 //
tarif 5€ // pot convivial

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

16 //17 octobre 2019 < 20:30 Danse Butoh

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

10. 11. 12. octobre 2019 // 20:30
13 octobre 2019 //16:00

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Théâtre
Le 3, 4, 5 octobre < 20:30 //6 octobre 2019<16:00

 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

cof

Premier Jeudi Du Lieu : 26 Septembre 2019 //  20:30
Lectures croisées des compagnies  et présentation des projets // spectacles accueillis cette saison.

Compagnie Tiberghien, Compagnie des Figures, Collectif Revlux,Collectif Lieu dit
Réservations au 09 54 05 50 54
tarif 5€ // pot convivial

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////